Qui abandonne vraiment une candidature en ligne entamée ?

Chaque année Potentialpark établit un baromètre du comportement des candidats en ligne. Une statistique a raisonné plus que d’autres lors de la parution de nos résultats.
En 2015, 51% des étudiants disent avoir déjà abandonné une candidature en ligne entamée.

Qui sont ces candidats qui abandonnent ?

Certains diront tant mieux; seuls les plus motivés vont au bout des choses. D’autres mettront en avant le fait que les candidats les plus sollicités sont les moins patients
Je viens apporter une pierre à l’édifice en partageant avec vous cette observation que j’ai faite en présentant le rapport Université de la Fac ABC qui nous a apporté plus de 150 des 3500 répondants à l’enquête OTaC.

Certes les répondants de l’université ABC ne sont pas représentatifs de toutes les facs françaises mais avec 90% de répondants français venant d’écoles de commerce et d’ingénieurs, je me permet d’extrapoler un petit peu.

Des universitaires frustrés…

A la question “Quelles sont vos plus grandes frustrations lors de votre recherche d’emploi ?”, les candidats français ont majoritairement répondu le temps voire l’absence de réponse de la part des recruteurs. Si les universitaires ABC sont dans la moyenne française, j’aimerais m’attarder sur la troisième raison : “être régulièrement rejeté”.

En effet, les universitaires ABC à 54% sont largement au-dessus de la moyenne française de 43% exprimant cette frustration du rejet. Mon contact me disait qu’en effet, les étudiants de l’université pensent bien qu’ils passent après tous les autres étudiants en école de commerce et d’ingénieurs, d’où leur frustration et leur sentiment d’injustice lors de leurs candidatures en ligne.

…Mais qui vont au bout des choses

Un peu plus loin lors de ma présentation, je présentais la statistique suivante : 51% des répondants français ont abandonné une candidature en ligne donc… contre seulement 37% des étudiants à la fac !

Cet extract montre donc que, toutes choses égales par ailleurs, ce sont les étudiants les plus frustrés qui abandonnent le moins une candidature entamée. Les étudiants en école de commerce et d’ingénieurs ont donc une propension plus importante que les étudiants de la fac à abandonner une candidature si le process ne leur convient pas. Nous pouvons y voir ici un triste signe de désespoir pour les universitaires mais aussi pourquoi pas, pour l’instant, une chance supplémentaire pour eux d’aller jusqu’au bout.

Alors, pensez-vous toujours que le temps de candidature est un filtre pertinent pour faire un premier tri sur les CV reçus ?
À quand le temps de la sélection positive par le contenu plutôt que l’élimination progressive par le courage?

Guillaume Caramalli

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s